« Instant’années »

Exposition photo & audio de JeanVier et de Jonathan Eckly

Le photographe JeanVier et le vidéaste Jonathan Eckly ont décidé de s’associer dans un projet artistique où la photographie et les sons se complémentent à travers une exposition intitulée « Instant’années ». L’installation, qui met en lumière quatre commerces messins atypiques, sera accessible au public du 23 mars au 24 mai 2013 dans les locaux de la rédaction de La Plume Culturelle au 32, rue des Allemands à Metz.

Cette exposition photographique et sonore marque le début d’une collaboration commune entre JeanVier et Jonathan Eclky, qui souhaitent fixer par l’image et le son des atmosphères et des ambiances de commerces messins atypiques. Des lieux qui ont su résister à la modernisation et à la surconsommation, autant qu’à l’uniformisation aseptisée des centres commerciaux. Des boutiques d’un autre temps qui sont toujours présentes dans nos quartiers... mais pour combien de temps encore ?

« Instant’années » offre la possibilité aux visiteurs de pénétrer dans quatre histoires uniques de femmes et d’hommes qui continuent de corps et de cTmur à exercer un métier qu’ils aiment et qui réussissent à donner un supplément d’âme à leur boutique. Présents depuis des décennies dans le Quartier Outre-Seille, et atypiques tant par leur décor intérieur que par la tendresse des personnages qui les habitent, ces lieux sont fidèlement rendus dans leur originalité à travers des photographies soutenues par une multitude de boucles sonores, enregistrées sur place et diffusées de façon aléatoire.

Les Cycles Walas, la Librairie Ancienne, la Fleur de Lys et la Quincaillerie Capizzi se dévoilent là au public avec une certaine pudeur et une réelle sensibilité. Qu’on ne s’y trompe pas, ce n’est pas pour en saisir l’aspect commercial, mais plutôt pour faire émerger de façon artistique et bienveillante leur originalité, que les yeux de JeanVier et les oreilles de Jonathan Eclky ont su, à travers leur médium respectif, saisir l’instantané et le figer pour le donner à voir et à entendre avant que, happé par le cours impitoyable du temps, il ne disparaisse. « Instant’années » est né !

Vous pouvez découvrir ou suivre l’évolution du projet « Instant’années »
sur Internet : www.instantannees.info